facebook_pixel

Les avantages d’une bonne posture pour la santé mentale

Rappelez-vous quand votre mère vous disait « allez, tiens-toi droit, tu vas avoir mal au dos ! ». En dehors de ce qu’elle a pu considérer, une bonne posture semble avoir de nombreux avantages pour la santé mentale.

Faire face au stress

Etre assis en bonne posture peut être une solution contre le stress. En effet, se tenir droit nous apporte une meilleure estime de soi, et on se sent ainsi plus enthousiaste et plus fort. A l’inverse, lorsque nous sommes avachis, on se sent plus craintif et endormi.

Mais comment la posture affecte notre capacité à faire face au stress?

Des chercheurs américains pensent que tout est lié à l’excitation, ce qu’ils appellent « cognition incarnée ».

En effet, lorsqu’une personne se tient droite, on remarque une augmentation de l’excitation physiologique et donc une adaptation au stress. Inversement, une posture affalée conduit à des niveaux inférieurs de l’excitation et la personne devient alors plus sensible au stress.

Les chercheurs pensent que le cerveau reçoit des signaux musculaires et hormonaux avec des informations sur la posture corporelle et qu’il traduit ces signaux en émotions. C’est comme un cercle vicieux « Si je me sens triste et stressé, je suis plus susceptible de m’asseoir dans une position avachie. Et si je suis avachi, je suis plus susceptible d’être triste et stressé.»

Posture, dépression et mémoire

Une étude a recruté 30 patients psychiatriques diagnostiqués avec un trouble dépressif majeur pour étudier les effets de la posture sur la mémoire. Pour la partie mémoire, les chercheurs ont montré aux participants 16 mots positifs et 16 mots négatifs sur un écran d’ordinateur, puis leur ont demandé de s’imaginer eux-mêmes dans une scène visuelle reliée à chaque mot. Les participants ont rempli la tâche soit en étant assis bien droit soit en étant avachis. Environ cinq minutes après la tâche de l’imagination, ils devaient se rappeler d’autant de mots que possible.

Les résultats montrent que les patients déprimés, assis avec une posture affalée, avaient tendance à plus se rappeler des mots négatifs que positifs. Les patients déprimés sont donc plus susceptibles de développer des habitudes de positions assises affalées.

La recherche sur la posture pourrait avoir d’importantes explications dans les interventions thérapeutiques pour les troubles dépressifs.

Inné et acquis

Comment pouvons-nous développer une « bonne » ou « mauvaise » posture? Selon une branche de la recherche médicale, il semble exister une relation complexe entre posture et personnalité.

La posture « idéale » est plus étroitement liée avec des personnalités extraverties, alors que les introvertis sont plus susceptibles de souffrir d’une mauvaise posture.
L’objectif de cette zone de recherche sur la posture est d’éclairer le potentiel de changement et d’améliorer la santé mentale par le simple fait de devenir attentif et faire attention à la façon dont nous positionnons notre corps.

Enfin, en dehors de l’attention, la meilleure façon d’améliorer de façon durable la posture (et profiter des avantages de santé mentale qui vont avec) est de renforcer les muscles du dos en choisissant des exercices comme le yoga, le tai-chi et la danse qui ciblent les zones appropriées.