facebook_pixel

L’entreprise face au mal de dos

L’entreprise face au mal de dos

Pour l’économie française, 19,1 % des accidents de travail en 2015 ont été liés à la lombalgie (source Les Echos). Cela représente environ 1 milliard d’euros chaque année aux entreprises !

Ainsi, le mal de dos est une pathologie reconnue par les médecins du travail et les responsables Qualité Hygiène Sécurité Environnement.

Au préalable, il est fondamental de connaître les sources de ce symptôme. Plusieurs raisons peuvent générer le mal de dos telles que le stress, le port de charges lourdes, les accidents, la position assise sur une longue période, le manque d’exercices, etc…

Cet TMS représente aujourd’hui la 3ème cause d’invalidité. Plus encore, les arrêts maladies longues durées créés des coûts de recrutement et de formation (appelé coûts cachés) afin de remplacer les personnes absentes.

L’erreur principale est d’ignorer les facteurs risques après en avoir pris connaissance. En effet, occulter le problème créé une récurrence chronique négative sur la santé des salariés (un mal être) et peut surtout avoir des conséquences sur les performances quotidiennes.

Que font les entreprises face à cette problématique qui alourdi le poids financier et surtout use les salariés ?

C’est encore loin d’être généralisé mais certaines entreprises ont décidé de lutter sérieusement contre ce phénomène. En effet, le champ d’action étant large, il est possible d’agir sur plusieurs aspects :

 

  • Au bureau :
    • Privilégiez le siège ergonomique qui est une solution payante sur le long terme pour votre position assise.
    • Améliorez l’ergonomie de votre espace de travail en ajustant la hauteur de votre bureau et l’inclinaison de votre écran afin d’éviter des tensions au niveau des cervicales et épaules.
    • Faites du sport et étirez-vous ! Il est important de garder un bon équilibre et des muscles toniques afin de d’éliminer le stress.

 

  • Travail physique :
    • Ménagez vos efforts ! La médecine du travail et d’autres acteurs forment sur les bons gestes à exécuter afin d’éviter les risques du quotidien.
    • L’anlayse de l’activité et l’évaluation des sollicitations biomécaniques (les gestes répétitifs, efforts excessifs et l’amplitude articulaire) sont des étapes primordiales dans l’amélioration des conditions de travail.

Parmis toutes les solutions existantes, rappelons que Percko a su proposer une réelle alternative concernant la diminution des douleurs musculo-dorsales liés aux mauvaises habitudes de position.

Pour chaque cas de figure, un professionnel de santé ou un outil peut vous soulager.

Don’t worry, we got your back!

PARTAGEZ